Numérisation 3D et scanner 3D
Vous êtes ici > Applications > Rétro-conception

Rétro-conception

Reconstruction de surfaces sur le fichier stl pour pouvoir importer dans un logiciel de CAO le modèle (3 niveaux de reconstructions de surfaces sont possibles).

Cette étape est une étape qui peut être longue et nécessiter des compétences pointues. On utilise le plus généralement des logiciels spécifiques de reverse engeneering, comme Geomagic (voir logiciel re retro conception...), logiciels plus puissants qui permettent de gagner du temps par rapport aux modules intégrés dans certaines CAO.

Plusieurs niveaux de rétro-conception sont possibles :

- Automatisé

Des reconstructions entièrement automatisées, permettant de disposer d’un fichier type IGES, fomés de petites surfaces (patches). Ce niveau est le plus rapide, le plus simple (c’est le logiciel qui travaille), mais le fichier IGES en sorti est un fichier qui n’est pas technique, et difficile à retravailler en CAO.

- Semi automatisé

On guide le logiciel en lui indiquant le type de surface, de volume, les arrêtes...etc, puis on lance une reconstruction automatisée. C’est une retro conception automatisée guidée. C’est n bon compromis pour disposer d’un fichier assez rapidement et d’une qualité plus facilement utilisable en CAO

- Manuel Avec le logiciel, on disose manuellement les surfaces sur le nuage de points  . Cette rétro-conception est longue mais permet de disposer d’un vrai fichier CAO, que l’on peut intégrer à d’autres pièces. Ctte méthde est réellement une conception de pièce appuyée sur le maillage. Le technicen spécialisé devra interpréter l’objet maillé pour se rapprocher au plus près de l’objet. Il doit repérer les cylindres, cones, spheres, plans, .....

Pour une réalisation de ce type, le client finale doit apporter son savoir faire métier, des plans existants

- Paramétrique

Cette méthode de reconstruction a pour objectif de récupérer à partir d’une pièce physique un fichier CAO paramétrique, modifiable sur le logiciel de CAO client.

Actuellement le logiciel GEOMAGIC permet cette prouesse. en effet, le logiciel est lié aux logiciels les plus courants du marché (Solidworks, Catia, Pro-Enginner, ...). A partir de Geomagic, vous pouvez transférer en directe dans votre logiciel de CAO les cylindres plans, courbes paramétrés.

Cette retro-conception est une révolution, car elle demande un temps limité et permet de disposer d’un fichier natif paramétrique. Pour réaliser ce traitement il faut disposer à la fois de Geomagic et du logiciel de CAO sur le même poste.

[Pour plus de détail sur l’outil de reverse engineering de reconstruction paramétrique Geomagic, voir ce site...]